Stacks Image 393
Le Qwan Ki Do est un Art Martial original mis au point
par Maître Pham Xuan Tong, mondialement reconnu par les experts du plus haut niveau.

Le Qwan Ki Do (ou Quán Khí Dao en vietnamien) est la synthèse de styles chinois très anciens et d'écoles vietnamiennes renommées.

Il est toujours délicat de proposer une définition littéraire du Qwan Ki Do :
un Art Martial se pratique et se vit...
Activité physique, discipline du comportement selon les uns,
activité essentiellement sportive au travers de la compétition selon les autres, ou enfin voie d'une meilleure connaissance, compréhension et maîtrise de soi, manière de vivre...

Le QWAN KI DO est tout cela en même temps et rien de tout cela pris séparément.
Stacks Image 454

Discipline nécessitant une implication, un investissement total dans la pratique, développant la disponibilité physique et mentale, le QWAN KI DO se situe dans la lignée des plus grandes méthodes d'Arts Martiaux Vietnamiens.
En résumé, le QWAN KI DO est :
  • une méthode d'Art Martial,
  • une personnalité de l'Art Martial,
  • dans le monde, la World Union Of Qwan Ki Do (ou WUQKD) régissant cet Art Martial.

Si ces trois aspects sont indissociables, les deux premiers sont intimement liés.

Histoire

Le jeune PHAM XUAN TONG a neuf ans, lorsqu'un jour, près de la ville de GIA-DINH (Sud-Viêtnam), il fait la connaissance d'un chinois. Il s'appelle CHAU QUAN KI et c'est un Maître de Kung-Fu de l'école WO MEI. C'est ce maître qui va enseigner au jeune garçon pendant près de 11 ans l'Art Martial et la médecine traditionnelle. Le WO MEI ou NGA MI PHAI en vietnamien, est basé sur l'union de deux principes, la force physique et l'extériorisation de l'énergie vitale. Parallèlement à cet enseignement, PHAM XUAN TONG reçoit de son oncle PHAM TRU la connaissance de l'Art Martial Vietnamien, le "VO". En 1968, Maître TONG arrive en France, pour y poursuivre ses études médicales. La compétence, la persévérance et les qualités pédagogiques dont il fait preuve le hissent rapidement au niveau des plus grands experts asiatiques en Occident.
En mai 1981, Maître PHAM XUAN TONG décide de créer sa propre méthode qu'il nomme QUAN KHI DAO, en hommage à Maître CHAU QWAN KI, qui l'a, par testament, désigné comme successeur.


Ce terme représente une seconde signification :
QUAN L'ensemble
KHI l'énergie
DAO la voie

Le QUAN KHI DAO, de part ses origines, propose une gamme de techniques très étendue. Le principe du QUAN KHI DAO étant la voie de l'énergie vitale, le programme comprend les techniques de mains, de pieds, de blocages, d'esquives, de projections, de balayages, de ciseaux, de clefs, de casses, mais aussi la culture de l'énergie interne par les techniques de respiration.

L'éventail ne serait pas complet sans parler du Co Vo Dao (les armes traditionnelles) : bong, song cot, long gian, moc can, yen dao, kiem, éventail, etc. Autant d'armes, qui peuvent être pour le pratiquant un moyen supplémentaire de recherche de la maîtrise et de la concentration, indispensable à la pratique des armes. Longtemps colonisés par les chinois, les viêtnamiens n'avaient pas le droit de posséder d'armes. C'est pourquoi ils développèrent des techniques de défense à partir de leurs outils de travail journalier : le bong (baton long) est un exemple parfait. Utilisé par tous comme baton de marche (accessoirement comme baton de nourriture en décrochant les fruits des arbres), il se transforme en une arme redoutable... l'éventail, que les femmes utilisent aussi pour se défendre. Mais aussi la pelle agraire, qui, lancée sur l'ennemi, est redoutable !

Pratiquer le QUAN KHI DAO, c'est aussi lutter contre soi, contre ses faiblesses, c'est acquérir la maîtrise se son être, pour se tourner vers le monde et non le refuser.

"Le chemin est long, les racines sont amères, mais le fruit est doux." - Maître PHAM XUAN TONG -